news

BACK

Chiara Corazza, Directrice générale du Women’s Forum, présente ses recommandations au Gouvernement français pour favoriser le leadership des femmes dans les STEM

05.02.2020

Cliquez ici pour découvrir le rapport complet 

Cliquez ici pour visionner la vidéo de la présentation du rapport

     

 

    Notre monde est en pleine transformation: la plupart des usages et des métiers s’inventent et se réinventent tous les jours. Tout va très vite et si nous n’y prenons pas garde, le risque est de laisser aux hommes, seuls, comme par le passé, l’opportunité de façonner le monde.

Actuellement ce sont majoritairement les hommes qui sont aux commandes et qui disposent des leviers du changement. De façon inconsciente, volontaire ou involontaire, suivant des traditions culturelles innées et des pressions sociales, les femmes ne sont pas assez présentes là où elles peuvent être moteur et avoir un impact.

Je tiens à saluer la volonté du Président Emmanuel Macron de faire de l’égalitéfemmes- hommes la grande cause du quinquennat.

Dans cet esprit, en 2019 la Présidence française du G7, consacrée à réduire lesinégalités y compris de genre, a été un moment fort pour une prise de conscienceplanétaire. 

Pour le Women’s Forum for the Economy & Society, dont le thème fédérateur était Taking the lead for inclusion, le G7 a été une opportunité formidable de mettre en lumière le rôle que les femmes peuvent et doivent jouer pour créer un monde plus juste et plus inclusif. Je me réjouis que nos travaux aient été pris en compte.

Il y a urgence pour que les femmes, qui ne contribuent qu’à 34% de la création de richesse mondiale, puissent accéder aux métiers du futur, qui en réalité sont déjà les métiers d’aujourd’hui. Personne ne sait exactement ce qu’ils seront.

Ce que nous savons en revanche est que les STEM (Sciences, Technologies,Engineering, Mathematics) et pas seulement le numérique, sont au cœur de cette transformation. 

C’est pourquoi il est crucial que les femmes aient les mêmes opportunités, les mêmes atouts, les mêmes compétences et les mêmes expertises que les hommes pour concevoir ces métiers d’avenir et en bénéficier pleinement.

Il s’agit d’une question de justice, d’équité, mais aussi de performance économique: 240 millions d’emplois peuvent être créés d’ici 2025 et 28 trilliards de dollars ajoutés au PIB mondial si les femmes et les hommes sont représentés à part égale.

Plus de leadership féminin dans les STEM est synonyme de croissance, d’innovation, de créativité, de richesse, d’attractivité et de compétitivité.

La France, on ne le dit pas assez, est souvent exemplaire dans la promotion de l’égalité femmes-hommes, et est notamment championne du monde en nombre de femmes dans les conseils d’administration. Elle doit aussi être pionnière au regard du nombre de femmes dans les STEM, afin d’être ainsi à la pointe de l’innovation et faire face aux défis du futur.

Imaginons une France, pays d’ingénieurs, devenue aussi un pays d’ingénieures!

Une France où les femmes soient développeuses d’intelligence artificielle, vigies de la cyber sécurité, inventeures de nouvelles façons de consommer, mais aussi aux commandes  des investissements stratégiques, au cœur de la conception des villes – où vit 60% de la population – de la mobilité du futur, en première ligne contre le changement climatique, expertes en énergie et en infrastructures…

Je me réjouis très vivement que le Gouvernement français ait pris toute la mesure des enjeux que représentent les femmes dans les STEM, en associant largement le monde économique et la société civile, notamment via la consultation publique #FemmesEco afin d’agir ensemble pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’économie.

A titre personnel et au nom du Women’s Forum, je remercie tout particulièrementMarlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, et Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, de la confiance qu’ils me témoignent en me chargeant d’une mission aussi primordiale, c’est-à-dire de proposer etde piloter un plan de mobilisation nationale en faveur des métiers dans les domaines STEM et accompagner les femmes à la prise de responsabilité dans la vie économique.

Pour relever ce défi je sais pouvoir compter sur le formidable soutien des membres duComité Stratégique du Women’s Forum, auxquels je tiens à rendre tout particulièrement hommage, ainsi que sur l’investissement exceptionnel de tous nos partenaires que je remercie pour leur engagement et pour les ressources humaines et financières dont ils nous font bénéficier.

J’ai déjà pu m’appuyer sur l’expertise des Daring Circles et du réseau international du Women’s Forum, pour valoriser des bonnes pratiques, des solutions innovantes, des projets pilotes.

Une large consultation auprès des acteurs français publics et privés a permis d’adapter nos propositions aux spécificités françaises. Qu’ils soient toutes et tous remerciés de leur adhésion au projet et de leur implication enthousiaste dans nos travaux.

L’enjeu est aussi que ces recommandations dépassent nos frontières, notamment lors du G7 aux USA et du G20 en Arabie Saoudite en 2020: que la France puisse être le fer de lance de ces initiatives ambitieuses.

Mobilisons-nous pour changer la donne !

 

Chiara Corazza

Directrice Générale du Women’s Forum

 

Cliquez ici pour la revue de presse